Les tendances de l’assurance

L’industrie de l’assurance est en constante évolution. De nouveaux produits et de nouveaux procédés font leur apparition constamment sur le marché. Il faut donc se tenir à l’affût des nouveautés afin de pouvoir profiter pleinement de ce que l’assurance de dommages peut nous offrir de mieux. Pour votre bénéfice, j’ai donc regroupé les principales tendances actuelles de l’industrie :

Des prix à la baisse

Comme j’ai mentionné dans un article précédent, l’assurance est une industrie qui est très cyclique. Les prix montent et descendent habituellement sur un horizon de cinq ans. Nous sommes présentement vers la fin d’un cycle à la baisse. Les primes sont donc en diminution depuis 2 ans et cela commence à être ressenti dans les résultats financiers des assureurs. Il faut donc s’attendre à ce que les prix baissent encore un an ou deux jusqu’à ce que les compagnies d’assurance fassent des pertes et doivent remonter les primes. Si vous n’avez pas eu de diminution sur votre prime d’assurance depuis 2 ans malgré un bon dossier de sinistre, c’est donc le temps idéal pour aller en soumission.

Des polices «toutes incluses» mieux adaptées

Plusieurs assureurs ont sorti dans les dernières années des polices adaptées à certaines industries ou certains types de risques. Ces polices comprennent souvent en plus des couvertures de base, des protections supplémentaires qui viennent bonifier le contrat. On peut penser à des protections pour les pertes de profits, frais d’incendie, compte client etc… Ces couvertures sont souvent intégrées dans la police et sont donc gratuites. Ce serait donc une bonne idée de voir si votre entreprise peut se qualifier pour ce type de produit.

Des cotations commerciales rapides

Il est maintenant possible pour un courtier d’assurance d’avoir plusieurs soumissions de différentes compagnies pour un petit risque commercial en quelques heures. Les assureurs ont développé des solutions informatiques qui facilitent la souscription de petits risques commerciaux et de syndicat de condominium. Le client peut donc avoir rapidement un prix pour son commerce au lieu d’attendre de 1 à 2 semaines. Ces systèmes de cotation rapide sont aussi associés avec des polices «toutes incluses». Des contrats d’assurance d’une durée de 2 ans sont aussi de plus en plus offerts.

Des limitations et un meilleur contrôle pour les dégâts d’eau

Dans les dernières années, les dégâts d’eau sont devenus un fléau pour les assureurs en biens. Les écarts de température causés par le réchauffement planétaire sont propices aux bris de toiture et aux infiltrations. De plus, les réseaux d’aqueduc sont vieillissants et en cas de pluie importante, ils connaissent de plus en plus de problèmes. Les compagnies d’assurance tentent donc de diminuer leur perte dans ce secteur en mettant de nouvelle limitation pour le refoulement d’égout ou les dégâts d’eau. Il est donc important de vérifier qu’elles sont les couvertures que vous avez pour ce risque et qu’elles sont les exclusions et limitations.

Un montant global pour la responsabilité civile

Suite à certains changements qui ont été apportés par le Bureau d’assurance du Canada sur les formulaires de responsabilité civile. La plupart des assureurs ont maintenant une limite annuelle pour cette garantie. Prenons l’exemple d’un assuré qui aurait une couverture de 1 million. Auparavant, il était possible d’avoir 10 poursuites de 1 million par année en étant toujours couvert par son assurance parce que la limite ne s’applique qu’au montant de la poursuite. Maintenant, l’assureur ne payera que 5 millions de réclamation durant l’année avec un maximum de 1 million par réclamation.

Une plus grande transparence envers les clients

Suite à une enquête de l’Autorité des Marchés Financiers sur les pratiques d’affaire dans l’industrie de l’assurance de dommages. Les courtiers qui ont des liens d’affaire étroits avec des assureurs (comme des prêts ou des participations au niveau de l’actionnariat) devront le mentionner à leurs clients avant de faire une soumission. Cela devrait permettre à ceux-ci de mesurer l’indépendance de leur courtier et de faire des choix plus éclairés.

En conclusion, l’industrie de l’assurance se transforme rapidement pour s’adapter aux réalités du marché. Demandez à votre conseiller qu’il vous parle des nouveautés dans le domaine pour voir si c’est possible pour vous d’en bénéficier.

(Visited 168 times, 1 visits today)

Les commentaires sont fermés.