entretien

Entretien avec Vincent Gaudreau, vice-président chez Gaudreau Assurances & Associés

M. Vincent Gaudreau, Vice-Président du cabinet d’assurance Gaudreau Assurances & Associés, nous parle de son parcours et de sa récente nomination à la présidence du Regroupement des cabinets de courtage d’assurance du Québec (RCCAQ), un syndicat professionnel qui a pour mission de faire avancer les intérêts des cabinets membres.

 

  • Qu’est-ce qui vous a mené à l’assurance?
    En 2001, alors que j’achevais mes études aux HEC, j’ai commencé à travailler à temps partiel chez Les Assurances Gaudreau Assurances & Associés, le cabinet d’assurance que mon père avait fondé en 1999. À la fin de mes études j’ai intégré le cabinet en tant que courtier en assurances de dommages.
  • Vous avez été élu en tant que président du RCCAQ en novembre 2014. Que souhaitez-vous apporter à cette association en devenant son président?
    L’industrie de l’assurance a beaucoup changé depuis les 100 dernières années suite aux avancées technologiques ainsi qu’à l’apparition d’Internet qui ont fait accroitre de manière importante la concurrence dans l’industrie. Les besoins des consommateurs et leurs exigences ont aussi beaucoup changé.Ainsi, en tant que Président du RCCAQ je voudrais encourager les cabinets membres à évoluer à fin de faire face à ces changements importants en adoptant de nouvelles technologies qui leur permettront d’ être plus efficace et plus rapide ainsi que de mieux répondre aux attentes des clients.Dans cette optique, le RCCAQ va offrir des formations aux cabinets membres pour bonifier leurs connaissances et compétences afin de les rendre plus complétifs. J’estime qu’un réseau efficace et bien formé est garant de la pérennité de notre profession.
  • En tant que président du RCCAQ, comment entrevoyez-vous l’avenir de l’assurance dans la grande région de Montréal?
    Je crois que l’avenir de l’assurance va évoluer de la même manière dans toutes les régions du Québec. En fait, chaque courtier doit trouver son modèle d’affaire et l’appliquer en gardant à l’esprit la meilleure façon de servir son client. Les courtiers ne doivent surtout pas rester statiques dans leurs stratégies et doivent être à l’affût des nouvelles tendances et des besoins des consommateurs. En effet, les clients ont plus que jamais besoin de conseils fiables et les courtiers sont les mieux placés pour les leur donner.
  • Pensez-vous que les pratiques des courtiers sont appelées à se modifier dans les prochaines années et, si oui, de quelle façon?
    Comme j’y ai fait allusion plus tôt, l’industrie de l’assurance est en pleine évolution. Donc, il est impératif que nous nous adaptions non seulement aux changements technologiques, mais aussi aux mœurs des consommateurs qui utilisent de plus en plus Internet pour effectuer leurs démarches.
  • De plus, nous devons mieux utiliser les médias sociaux pour communiquer avec nos clients et faire connaitre notre travail. Cela favorisera notre engagement vis-à-vis nos clients actuels et futurs tout en nous permettant de mieux faire face à la concurrence des assureurs directs.
  • Quel domaine représente, selon vous, l’avenir de l’assurance?
    Les assurances des particuliers et d’entreprises sont des secteurs d’activités en pleine croissance. En effet, il s’agit d’un moment opportun pour offrir des services de qualité dans ces secteurs qui répondront aux besoins des clients et qui favoriseront leur fidélité.

(Visited 496 times, 1 visits today)

Répondre

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.