Absence de la maison : quelques précautions pour partir la conscience tranquille

L’hiver est souvent synonyme de vacances au soleil, on part en voyage pour une semaine, parfois plus.

 

Mais tout ce repos et cette sérénité ramenés d’une période de vacances peuvent rapidement s’évaporer tout comme le temps et l’énergie que vous aurez à consacrer à régler un sinistre si vous ne prenez pas quelques précautions.

 

Évidemment, la première chose à faire est de relire votre police d’assurance et de contacter votre courtier d’assurances de dommage afin de bien évaluer les mesures à prendre avant de tourner la clé dans la porte.

 

Pour votre maison

 

On ne le répète jamais assez, mais il est primordial de laisser le chauffage allumé à une température avoisinant les 18 degrés Celsius, afin d’éviter des dommages à la plomberie qui pourraient causer d’importants dégâts d’eau (le premier au rang du palmarès des réclamations relatives aux absences prolongées). Cela dit, vous pouvez compenser cette dépense énergétique en débranchant tous vos appareils ménagers, à l’exception peut-être de votre frigo, bien sûr. En plus d’économiser sur votre facture d’électricité, vous écartez par la même occasion un risque d’incendie. Et puisque le chauffage marchera durant votre absence, assurez-vous du bon fonctionnement de votre système avant de partir. Vous devriez aussi fermer votre valve d’eau principale.

 

Si votre raccord au système d’égout municipal est muni d’un clapet anti-retour, assurez-vous du bon état de ce dernier afin d’éviter les dommages reliés à un éventuel refoulement d’égout.

 

Éviter le vol

 

Avec les dommages reliés à l’eau, les cambriolages figurent aussi parmi les sinistres les plus fréquents durant des absences prolongées. Une des meilleures façons de repousser d’éventuels voleurs consiste à installer des minuteries sur vos interrupteurs afin de simuler une présence dans la maison – les cambrioleurs étudiant généralement leurs cibles, ils croiront que la maison est occupée. Aussi, essayez de résister à la tentation de partager vos meilleurs moments de vacances sur les réseaux sociaux, qui peuvent être scrutés à la loupe par plusieurs malfrats. Trop de partage photo ou tout autre contenu suggérant que vous êtes en vacances révèle votre absence prolongée…surtout si le tout est géolocalisé! À tout le moins, désactivez la géolocalisation et le GPS tant sur vos appareils que dans les paramètres de sécurité de vos plateformes de réseaux sociaux. Vous pourrez toujours vous rabattre sur une soirée photos avec vos amis, à l’image des « partys de diapositives » d’antan ou attendez d’être revenus. Protéger aussi vos biens de valeurs en les faisant buriner et demandez à quelqu’un de confiance de vider votre boîte aux lettres, sortir vos déchets et ramasser les journaux et circulaires.

 

Un système d’alarme relié avec une centrale est toujours un bon investissement pour diminuer vos chances de vol. Il existe maintenant des systèmes qui, en plus de vous protéger pour le vol et les incendies, vous protègent aussi des dégâts d’eau et des problèmes de chauffage. Ces systèmes possèdent avec des détecteurs supplémentaires qui vous avise en cas de fuite d’eau ou d’écart de température. Si vous quittez votre maison régulièrement pour de longues périodes, ces systèmes pourraient vous éviter de gros problèmes.  Assurez vous aussi que la personne contactée en cas d’urgence soit disponible.

 

Malgré toutes ces précautions, le risque zéro n’existe pas et elles sont encore plus efficaces si elles sont accompagnées par la visite ponctuelle d’une personne de confiance pendant votre absence prolongée. Cette visite pourrait être une obligation de votre assureur si vous partez pour une période de plus d’une semaine.

 

Et évidemment, votre courtier en assurance de dommages demeure votre principal conseiller et répondra à vos besoins particuliers et vos questions.

 

 

 

(Visited 52 times, 1 visits today)

Les commentaires sont fermés.