Comprendre les montants d'assurance avec Gaudreau Demers

Comprendre les montants d’assurance

En souscrivant une assurance de dommages, optez pour un montant d’assurance adapté à votre situation.

Les montants d’assurance, qu’est-ce que c’est?

Au cœur d’une police d’assurance de dommages se trouvent les montants d’assurance, qui représentent l’indemnité qui sera versée par l’assureur en cas de sinistre. Les montants d’assurance déterminent donc le montant d’argent que vous recevrez en cas de réclamation. C’est un aspect sur lequel vous devez porter une attention particulière quand vous souscrivez une assurance.

Comment fixer vos montants de couverture?

L’assurance de dommages ne peut être complètement efficace que si les montants de couverture sont adéquats. Il arrive très fréquemment que les assurés omettent de les mettre à jour, ce qui a pour effet de diminuer leurs protections. Le cas inverse existe également : beaucoup d’assurés payent pour des montants d’assurance qu’ils ne recevront jamais parce qu’ils sont trop élevés par rapport à la valeur réelle de leurs biens. Par exemple, même si vous payez pour une limite d’assurance de 1 million pour un bâtiment qui en vaut 250 000$, l’assureur ne payera que la valeur réelle. Par ailleurs, certains équipements sont couverts avec une valeur dépréciée et il faut donc ajuster la limite de couverture en conséquence. Dans le cas d’une assurance valeur à neuf, il est important d’avoir un montant suffisant pour pouvoir racheter l’équipement à l’état neuf.

Clause de coassurance ou de règle proportionnelle

Toute police d’assurance qui couvre des biens physiques comprend une clause de coassurance ou de règle proportionnelle. Elle a pour objectif d’obliger les assurés à prendre des montants d’assurance suffisants. Normalement, la coassurance s’exprime par un pourcentage qui varie de 100% à 80%. Cela signifie que vous devez vous assurer jusqu’à un minimum de X% de la valeur réelle de votre bien afin de ne pas avoir de pénalité en cas de perte. À noter que la règle proportionnelle ne s’applique seulement qu’en cas de perte partielle. Pour les pertes totales, vous allez recevoir le montant de votre limite d’assurance. Notez qu’habituellement, pour les petites pertes de moins de 5000$ ou de moins de 2% du montant de garantie, la règle proportionnelle ne s’applique pas.

La formule pour le calcul de l’indemnité est celle-ci :

(Montant de garantie x Montant du sinistre) / Montant minimum exigé = Montant de l’indemnité

Dans quels cas s’applique la règle proportionnelle en assurance?

Exemple 1 :

  • Vous avez une maison d’une valeur de reconstruction de 200 000$
  • Vous avez souscrit une assurance avec un montant de 100 000$
  • Vous subissez un début d’incendie qui fait 50 000$ de dommages
  • Vous avez une clause de coassurance de 80%

Votre indemnité est alors calculée ainsi :

Calcul de la valeur réelle minimum exigée sans pénalité
200 000$ x 80% = 160 000$

Calcul de l’indemnité
Reprenons la formule Montant de l’indemnité = (Montant de garantie x Montant du sinistre) / Montant minimum exigé
On a donc :
Montant de l’indemnité = (100 000$ x 50 000$) / 160 000$ = 31 250$

L’assuré va recevoir un chèque de 31 250$

Exemple 2 :

  • Vous possédez des outils d’une valeur de 45 000$
  • Vous avez souscrit une assurance avec un montant de 25 000$
  • Vous vous faites voler des outils pour 10 000$
  • Vous avez une clause de coassurance de 100%

Calcul de la valeur réelle minimum exigée sans pénalité
45 000$ x 100% = 45 000$

Calcul de l’indemnité
Reprenons la formule Montant de l’indemnité = (Montant de garantie x Montant du sinistre) / Montant minimum exigé
Montant de l’indemnité = (25 000$ x 10 000$) / 45 000$ = 5555$

L’assuré recevra un chèque de 5555$.

Vous pouvez constater que l’évaluation des montants d’assurance ne doit pas être prise à la légère parce qu’elle peut avoir des conséquences importantes sur votre indemnité d’assurance. La hausse du prix des matériaux de construction a entraîné une augmentation des valeurs de reconstruction qui n’est pas toujours reflétée sur les contrats d’assurance. Si la valeur des planches est de 30% plus cher, il est logique que votre maison coûte plus cher à reconstruire et il faut donc augmenter vos montants d’assurance en conséquence. Une évaluation professionnelle de votre bâtiment peut donc s’avérer très utile.

Enfin, il est de votre responsabilité de vous assurer que vous avez des montants d’assurance suffisants pour couvrir le remplacement de vos biens.

Lorsque vous souscrivez une assurance sinistre, prenez le temps de réviser vos couvertures. Cela s’avérera peut-être très rentable en cas de dommages. Contactez dès maintenant votre courtier d’assurance!

 

(Visited 876 times, 2 visits today)

Répondre

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.