Économiser sur les primes d’assurance

En tant que lecteur de Publiquip, vous êtes probablement intéressé par les protections d’assurance offertes pour les équipements d’entrepreneur et les outils. Vous pourrez découvrir au cours de cet article, quelles sont les protections et surtout les exclusions qui concernent l’assurance de ces équipements.

Tout d’abord, qu’est ce que qui est assuré ? Normalement cette protection couvre des biens qui sont désignés dans un tableau qui est joint aux conditions particulières au début de la police d’assurance. Sont aussi compris les accessoires et pièces de rechange transportées avec eux. La couverture s’étend partout au Canada et aux États-Unis. Il est donc important que vous teniez vos listes d’équipements à jour avec les bons montants d’assurance afin que ceux-ci soit assurés adéquatement.

Comme dans n’importe quel contrat d’assurance, il y a des exclusions qui s’appliquent. En premier lieu il y a l’exclusion pour les véhicules automobiles (qui doivent être couverts par une police automobile) et pour les aéronefs, embarcations et autres moyens de transport. Ne sont pas couverts évidemment les biens illégalement acquis ou les biens transportés par avion.  Les biens qui sont intégrés de façon permanente à toute structure sont aussi exclus.

Un autre aspect intéressant de cette assurance est qu’elle couvre les nouvelles acquisitions pour une période de 30 jours avec un montant maximum. Le client a 30 jours à partir de la date d’acquisition pour informer sa compagnie d’assurance. Cette protection permet de laisser un peu de marge de manœuvre aux entreprises quand elles achètent de l’équipement. Cependant, l’idéal est de contacter son courtier aussitôt que vous achetez un équipement pour confirmer la couverture et pour qu’il vous mentionne si vous avez besoin d’un système repérage (Boomerang, Vigile, Mobilus, Kolumbo, etc..) pour répondre aux normes de votre compagnie d’assurance.

La couverture est habituellement une protection tous risques. Cela veut dire que toutes les éventualités sont couvertes à moins qu’elles soient spécifiquement exclues. Parmi les risques qui sont souvent exclus, on compte toutes les pannes ou dérèglement mécanique. L’assurance n’est pas faite pour payer des bris mécaniques et ils sont donc exclus de toutes les polices. De plus, un accident causé par une surpoids sur une machine ou par des travaux de dynamitage est aussi totalement exclu. Une autre des particularités de cette protection est qu’elle ne couvre pas l’enfoncement dans la glace, la boue ou les marécages. Les dommages qui pourraient résulter du mauvais entretien de l’équipement ne sont pas couverts. Il est donc important que vous documentiez votre entretien afin de prouver votre diligence a cet égard.

Il est aussi important de mentionner que si ce n’est pas possible de décrire l’ensemble des items par exemple des pelles, marteaux, etc.., un montant global est alloué. Dans les conditions particulières de la police, il y a aussi habituellement une limite catastrophique qui est le montant maximal qui pourrait être payé par l’assureur en cas de réclamation. Les biens loués peuvent être inclus dans la police mais ils sont habituellement exclus, il faut donc avoir une mention spécifique pour les équipements loués dans les conditions particulières pour que ceux-ci soient couverts.

En conclusion, il vaut mieux connaître l’étendue de vos protections avant une réclamation pour ne pas avoir de mauvaise surprise. L’assurance pour les équipements d’entrepreneur et les outils n’est pas standardisée et il peut donc avoir des variations entre les différentes compagnies d’assurance. Une bonne révision du contrat avec son courtier d’assurance à chaque renouvellement est une bonne façon de se protéger. Si vous avez des suggestions d’article ou des questions n’hésitez pas à me contacter.

(Visited 82 times, 1 visits today)

Répondre

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.