Assurance auto – les hausses de primes expliquées

Assurance-auto : les hausses de primes expliquées

 

Même si vous faites l’effort de maintenir coûte que coûte un dossier de conduite irréprochable, vous avez probablement remarqué que vos primes d’assurance-auto ont augmenté de façon marquée au cours des deux dernières années et votre renouvellement de cette année risque aussi de subir une augmentation.

Le Groupement des assureurs automobiles (GAA) confirmait cette impression, soulignant que le marché de l’assurance-auto s’était resserré au cours des dernières années. Vous n’êtes donc pas seul à avoir subi cette hausse de prime d’assurance-auto, qui s’explique par de nombreux facteurs.

 

Coûts de sinistres en hausse, primes inchangées

 

Le principal facteur des hausses des primes d’assurance-auto est la hausse du coût des sinistres par rapport à celui des primes. Les données compilées et analysées par le GAA montrent qu’entre 2015 et 2017, les primes d’assurance ont connu une hausse de 6% alors que les sinistres ont coûté 8% plus cher. Cet écart joue sur le ratio sinistre/prime, c’est-à-dire le coût assumé par votre assureur de dommages. Toujours selon les chiffres du GAA, ce ratio est passé de 0,62$ à 0,77$ entre 2011 et 2017, alors que le GAA évalue le seuil de rentabilité des assureurs à 0,70$.  Pour résumer, l’assurance automobile au Québec est actuellement déficitaire et ce sont les assurances habitation et commerciales qui supportent le marché.

Le GAA explique aussi cet écart par le resserrement du marché de l’assurance-auto. Dans un communiqué publié le 10 octobre dernier, l’organisme pointait du doigt la forte concurrence sur le marché de l’assurance-auto, une situation qui refroidit les ardeurs des assureurs lorsque vient le temps d’ajuster les primes d’assurance-auto, excluant les hausses des coûts d’opération des assureurs. C’est ce qui explique également cette hausse qui, par ailleurs, représente environ 2% par année depuis 2015.

Mais le directeur général adjoint du GAA, Michel Ladéroute, relativise la situation. « En dépit de cette augmentation annuelle, la prime moyenne de 2017 correspond en dollars courants à celle qui prévalait en 2008. Les Québécois sont d’ailleurs les automobilistes dont la prime d’assurance automobile est la plus basse au Canada », explique-t-il. La prime moyenne au Québec est de 500$ alors qu’en Ontario elle est de 1500$. Une prime qui dépasse les 2000$ là-bas n’est pas rare après 1 sinistre ou des infractions. D’ailleurs le segment d’assurance automobile ontarien est aussi très déficitaire et la situation est similaire  partout au Canada.

 

La technologie, autre facteur d’inflation

 

Mais outre la situation du marché de l’assurance-auto, le perfectionnement des technologies automobiles joue également un rôle non négligeable sur la hausse des primes d’assurance-auto. « On a vu arriver sur le marché de l’automobile des dispositifs d’aide à la conduite de plus en plus sophistiqués qui sont offerts sur un plus grand nombre de modèles. Toutes ces composantes électroniques ont fait augmenter le coût des réparations. Et c’est sans oublier la hausse du coût des pièces et de la main-d’œuvre qui se poursuit année après année », explique-t-on dans le communiqué du GAA.

Par exemple, un pare-choc qui aurait autrefois coûté 1000$ à réparer pourrait vous valoir le triple étant donné complexité grandissante des composantes, en plus des délais de réparation qui augmentent en parallèle. Tout l’appareillage électronique augmente les coûts de réparation et les distractions.

Un autre facteur qui pourrait entraîner une hausse des primes d’assurance est la légalisation du Cannabis. Il a été prouvé que les États qui l’ont légalisé ont vu une augmentation du nombre de réclamations, cela pourrait donc aussi se répercuter sur les primes de tout le monde.

Pour y voir encore plus clair, Il est évidemment fort suggéré de demander conseil auprès de votre courtier en assurance de dommages, de qui vous pourrez bénéficier de conseils et d’un service personnalisés. Nous avons un des plus grands choix d’assureurs au Québec et nous pouvons faire le marché pour vous afin de trouver le bon assureur au bon prix. Nous sommes aussi un des rares courtiers au Québec à avoir accès à Wawanesa.

 

Quelques références :

https://www.cnn.com/2018/10/18/health/marijuana-driving-accidents-bn/index.html

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1119461/primes-assurances-automobiles-hausse

https://www.journaldemontreal.com/2018/10/10/tendance-haussiere-des-primes-dassurance-auto-1

https://gaa.qc.ca/media/70898/communique_stats_2018_vf-fr.pdf

 

 

(Visited 99 times, 2 visits today)

Les commentaires sont fermés.